Crash-Test Hippique et Chic: Sérénitude de Horsemaster

« C’est en faisant des erreurs qu’on apprend. » Et des erreurs, quand on a un premier cheval, on en fait, forcément. Avec Ponaine, j’en ai fait un paquet je vous le confesse. Mais toute personne qui achète un jour un cheval passe par là.
On fait des erreurs dans le travail, mais on fait aussi des erreurs de soins. Et quand on dit « mieux vaut prévenir que guérir », ben c’est pas des conneries. Les proverbes ça détient toujours un fond de vérité, ça n’a pas été inventé par hasard. On le sait tous mais on veut pas se l’avouer. Est-ce qu’on démarre une leçon de philo ? …Non ne t’affole pas, reste donc par ici, je te voyais déjà fuir et retourner sur facebook.
 
Complémenter son cheval ou pas ? Eternelle question qu’on passe un peu trop de temps à se poser. Il y a souvent plusieurs écoles et quand on est jeune propriétaire d’équidé, il n’est pas toujours facile de faire un choix. Pour ma part, j’aurai vraiment aimé qu’on m’informe sur le sujet lorsque j’ai acheté Ponaine. Parce que non, complémenter son cheval, ce n’est pas le mettre dans du coton. Bien au contraire.
On oublie souvent que le sportif dans notre sport c’est aussi bien le cavalier que le cheval, voire l’inverse. Et quand toi tu as besoin de ta petite dose de vitamines et minéraux, d’un petit coup de pouce pour tes muscles ou tes articulations, et bien pour ton cheval c’est pareil. Et souvent, on agit trop tard, une fois que le mal est fait. C’est exactement ce qui m’est arrivé avec Ponaine. J’ai commencé à complémenter pour le stress, les ulcères, une fois qu’elle était déglinguée et idem pour ses articulations, il a fallut une petite tendinite puis une grosse crise d’arthrose pour que j’ouvre les yeux. Temps de réaction, 15 ans. Pas fière.
La suite sur: http://www.hippiquechic.com/2017/11/crash-test-serenitude-by-horse-master.html

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *